OBJETOS, ORDEN, DESORDEN Y SUBVERSIÓN KITSCH EN BOQUITAS PINTADAS, DE MANUEL PUIG: “DORMITORIO DE SEÑORITA, AÑO 1937”

Autores

  • Lionel Fabrice Souquet HCTI, Université de Bretagne Occidentale

Palavras-chave:

Puig, kitsch, description

Resumo

Dans Boquitas pintadas (Le plus beau tango du monde, 1969), derrière les apparences d’un roman feuilleton à l’eau de rose, Manuel Puig nous offre une véritable radiographie socio-culturelle de l’Argentine provinciale des années 1930 et 1940. L’un des morceaux de bravoure du roman est la description de la chambre de Mabel, dont nous proposons ici une analyse détaillée qui tentera de mettre en évidence les choix idéologiques, esthétiques et stylistiques de Puig, à mi chemin entre le roman réaliste du XIXe siècle, les problèmes phénoménologiques (interrogés, ici, de façon non conceptuelle) et le Nouveau Roman français des années 1950-1960, entre tradition et postmodernité. Le trait de génie de Puig a peut-être consisté à décrire le kitsch petit-bourgeois –ce qu’il appelait la cursilería–, avec un mélange de tendresse et d’ironie subversive, sans tomber lui-même dans le kitsch.

Downloads

Publicado

2021-07-20